Librairie La Griffe noire

La Griffe noire

2, rue de la Varenne
94100 Saint-Maur-des-Fossés

Du lundi au samedi de 8 h 30 à 19 h et le dimanche de 10 h 30 à 12 h 15

01 48 86 33 52

lagriffenoire@gmail.com

http://www.lagriffenoire.com

retour à la liste

La Griffe noire, c’est tout d’abord la rencontre de deux personnes à la fin des années 1970 qui se sont trouvées grâce à une passion commune : la lecture ! Ces deux personnes ce sont : Gérard Collard dit "Gégé" et Jean-Edgar Casel dit "Jean le grand", futurs fondateurs de la Griffe noire.

Leur rencontre débute à la librairie Berthet au 105, Grande Rue à Nogent-sur-Marne fin 1979. Gérard y officie déjà depuis quelques années après une licence de sociologie, et Jean s’y retrouve presque par hasard avec dans la tête de rester un an ou deux, car sa grande ambition est d’être "rock-star" après avoir œuvré quelques années dans un groupe punk.

La librairie Berthet pour les plus anciens est la librairie de référence de la région parisienne. Simone et André Berthet viennent d’un tout autre univers, la charcuterie, mais, passionnés de livres, ils ont su au bout de quelques années s’entourer de jeunes à qui ils vont faire confiance afin que leur librairie devienne rapidement l’une des plus grandes de France, et ce jusqu'à la fin des années 1980. L’alchimie va prendre et André Berthet va apprendre à Jean et Gérard notamment le sens du client, de l’accueil, de la gestion, leur inculquer à travers cette passion pour le livre un véritable sens du commerce (gros mot chez certains libraires à l’époque, mais qui leur sera bien utile plus tard).

Leur connaissance du métier va à partir de ce moment se mettre véritablement en place et c’est à cette époque qu’ils vont mettre au point leur fameuse technique de vente, souvent décriée, de nos jours beaucoup copiée, mais jamais égalée : les célèbres étiquettes d’humeur stabilotées au fluo sur lesquelles ils vont pouvoir donner leur avis sur tel ou tel livre. Avis positifs ou négatifs, drôles et souvent caustiques, mais jamais méchants et surtout avec des mots simples, percutants (sans doute parfois maladroits, mais sachant toujours faire passer une envie, un désir de lire, en bref une passion pour le livre choisi).