Les Choses qu'ils emportaient

Tim O'Brien

Traduit par Jean-Yves Prate

ROMAN

TOTEM

ISBN 978-2-35178-660-4

Parution le 01/02/2018

256 pages

8,80 euros

LIRE UN EXTRAIT

Qu’est-ce qu’un jeune homme envoyé malgré lui dans l’enfer du Vietnam peut bien choisir d’emporter ? Et qu’ont emporté ses compagnons de patrouille ? À travers ces choix minuscules, comme à travers bien d’autres souvenirs et anecdotes mis en scène entre fiction et réalité, se dessinent les histoires de ces hommes, protagonistes malgré eux d’un conflit qui devient l’image même de toutes les guerres. Revisitant ce qui a été, imaginant ce qui aurait pu être, Tim O’Brien recrée une expérience unique et renouvelle la littérature consacrée au Vietnam.

 

Finaliste du prix Pulitzer, Les Choses qu’ils emportaient est devenu un classique.

À PROPOS DU LIVRE

Un livre précédemment publié sous le titre À Propos de courage en Totem

Un livre finaliste du prix Pulitzer et sélectionné parmi les meilleurs livres du siècle par le New York Times

DANS LA PRESSE

Les Choses qu'ils emportaient est un livre dur, douloureux, souvent poignant, mais quelque chose dans ses phrases (leur longueur peut-être, ou leur fluidité, cette sincérité et cette humanité qui affleurent presque sous chaque mot) nous arrache au présent de la guerre et nous entraîne ailleurs.

Didier Garcia, LE MATRICULE DES ANGES

 

Récit halluciné entre lyrisme et réalisme. Un incontournable de la littérature américaine [...]. Ce volume est vital.

Marine de Tilly, TRANSFUGE

 

Un livre vital et essentiel – un livre qui compte non seulement pour les lecteurs qui s’intéressent au Vietnam, mais aussi pour tous ceux qui s’intéressent à l’art de l’écriture.

THE NEW YORK TIMES

 

Une image ultime et indélébile de la guerre à notre époque et pour les époques à venir.

THE LOS ANGELES TIMES

 

Un livre si fulgurant et instantané que vous pouvez presque entendre les hélicoptères en arrière-plan.

THE BOSTON GLOBE

 

Une précision tranquille et évocatrice, sans égale dans la littérature romanesque de la guerre américaine au Vietnam.

THE WASHINGTON POST

 

Le meilleur écrivain américain de sa génération.

THE SAN FRANCISCO EXAMINER

 

Voir tout

LES LIBRAIRES EN PARLENT

 Espoir et rêve chevillés au corps, c'est avant tout une furieuse envie de vivre qu'ils emportaient tous les jours avec eux. Un roman magistral, fluide, d'une poésie sans fard.

Fontaine Passy - Paris

 

C’est un exorcisme qui nous est donné à lire, une vision à échelle humaine, où l’incompréhension et l’hébétude se retrouvent prises dans les mailles d’un piège où seules les médailles apportent récompense. La guerre ne se gagne pas, ni se perd, elle est un moment devenu construction de soi. Chacun y remédie à sa façon. Certains par la mort, certains par l’orgueil, certains par le suicide, d’autres encore par l’écriture. Puisque les mots seuls semblent être en mesure d’écraser la réalité mortifère.

Decitre - Grenoble

 

Tim O’Brien signe un roman magistral, construit avec précision et génie.

Decitre - Grenoble

 

Les choses qu'ils emportaient est bien plus qu'un roman de guerre. Passionnant, c'est le destin d'un écrivain qui nous est raconté avec justesse et humilité. Une lecture inoubliable.

Mollat - Bordeaux

 

Un œuvre forte et poignante qui fait réfléchir sur le sens de la vie, le sens de la guerre, le sens de la paix et notre responsabilité d’individu dans la perpétration de l’inhumanité. À lire absolument.

Mots et Cie - Carcassonne

 

Voir tout

L'auteur

photo auteur Biographie

DU MÊME AUTEUR

  • Au lac des bois