Éditions Gallmeister, des livres à vivre
Deacon King Kong
Partager sur Facebook

Télécharger

La couvertureLa photo de l'auteurLe dossier de presse
James McBride

JAMES McBRIDE

James McBride est né en 1957 et il sait tout faire. Écrivain et scénariste, il est aussi un compositeur de jazz respecté et a longtemps été le saxophoniste du groupe Rock Bottom Remainders.

Lire la suite

Du même auteur

Le Vent et le lionMets le feu et tire-toiL'Oiseau du Bon Dieu
La Couleur de l'eauMets le feu et tire-toiL'Oiseau du Bon DieuMiracle à Santa Anna

Deacon King Kong

James McBride

Traduit de l‘anglais par François Happe

Roman - Fiction

ISBN 978-2-35178-244-6

Parution le May 6, 2021

544 pages - 25,80 Euros

Lauréat du Anisfield-Wolf Book Award et du Gotham Book Prize.

Trouver ce livre en librairie

Résumé

C’est officiel : le vieux Sportcoat a pété les plombs comme ça, en plein jour et devant tout le monde. Personne ne sait pourquoi ce diacre râleur, adepte du “King Kong”, le tord-boyau local, a tenté de descendre sans sommation le pire dealer du quartier. Mais il faut dire que la fin des années 1960 est une époque d’effervescence à New York, et que le développement du trafic de stupéfiants n’est pas la moindre des causes d’agitation. Afro-américains, latinos, mafieux locaux, paroissiens de l’église des Five Ends, flics du secteur : tout le quartier est affecté par ce nouveau fléau aux conséquences imprévisibles.

À travers ces portraits croisés, James McBride, lauréat du National Book Award pour L’Oiseau du bon Dieu, nous entraîne dans la cité de son enfance à Brooklyn, qu’il peint avec humour, tendresse et fantaisie.

Presse

C'est drôle, enlevé, poignant, écrit avec une énergie qui emporte tout, un style débridé, des dialogues percutants.

L'américain James McBride nous plonge dans l’attachant quartier mixte de son enfance avec son humour et sa compassion habituels...

Les rumeurs les plus folles circulent dans le quartier. James McBride les suit, restituant avec son talent de conteur et de portraitiste les lieux, les parlers et les grandes figures du quartier de son enfance.

Il a des histoires dans leurs histoires, de l'humour, beaucoup d'humanité, et le style superbe de McBride. 

Une énigme, de la tension, des situations cocasses, des dialogues qui claquent : James McBride, National Book Award pour L’Oiseau du Bon Dieu (2015), signe avec Deacon King Kong un roman truculent à l’imagination débridée, hommage tendre et teinté d’humour au quartier de son enfance.

James McBride nous entraîne dans le Brooklyn de son enfance, qu’il dépeint avec humour et tendresse.

La pure puissance d’invention dans Deacon King Kong, aussi bien au niveau des personnages que du langage, ne peut que stupéfier... et quelles phrases ! Cette prose irradie l’énergie d’une réaction en chaîne atomique.

Magnifiquement écrit et profondément humain ; le talent de McBride pour habiter l’intimité de ses personnages, avec leurs petites manies mais tellement humains, contribue à transformer un bon livre en grand livre.

Les libraires en parlent

Formidable, sombre, drôle et tendre.

Magistral roman qui fait revivre le Brooklyn des années 60 - James McBride est plus impressionnant de livre en livre - C'est définitivement un grand !