Éditions Gallmeister, des livres à vivre
Un poisson sur la lune
Partager sur Facebook

Télécharger

La couvertureLa photo de l'auteurLe dossier de presse
David Vann

DAVID VANN

David Vann naît en 1966 sur l'île Adak, en Alaska, où il passe une partie de son enfance avant de s'installer en Californie avec sa mère et sa sœur. Quand il a treize ans, son père se suicide : ce drame marque très fortement le jeune garçon et le poursuivra toute sa vie.…

Lire la suite

Du même auteur

KomodoSukkwan IslandUn poisson sur la luneL'Obscure Clarté de l'airAquariumGoat MountainImpursDésolationsSukkwan Island
Le Bleu au-delàL'Obscure Clarté de l'airAquariumGoat MountainImpursSukkwan IslandDernier jour sur terreDésolations

Un poisson sur la lune

David Vann

Traduit de l’anglais par Laura Derajinski

Roman - Totem n°183

ISBN 978-2-35178-779-3

Parution le March 4, 2021

320 pages - 9,20 Euros

Trouver ce livre en librairie

Extrait

— Espèce de nouille, dit Mary. On ne peut pas envoyer un flétan sur la lune.
— Mais ils l’ont fait, rétorque Jim.
— Il n’aurait pas pu survivre là-haut.
— Ce n’était pas prévu qu’il survive. Il était juste voué à faire un seul vol magnifique, rien d’autre. C’est tout ce à quoi on est destinés, nous autres. Aucun de nous ne survit.
On ne peut être, au mieux, que des expériences. Des milliards d’entre nous ne servent à rien, mais peut-être qu’un seul parmi nous aura une utilité. 

Résumé

Sur le point de commettre l’irréparable, James Vann quitte l’Alaska et part retrouver sa famille en Californie – ses parents, son frère cadet, son ex-femme et ses enfants. Lors de cette tournée d’adieux non dissimulée, chacun essaie de le ramener à la raison, révélant ainsi ses propres angoisses et faiblesses. Mais c’est James qui devra seul prendre sa décision, face à son Magnum 44, guidé par des émotions terriblement humaines.


La plume virtuose de David Vann transforme une expérience familiale douloureuse et fondatrice en une confession spectaculaire sur ce qui nous fait tenir à la vie.

Presse

Pour concevoir cette tournée des adieux où se mêlent tendresse et maladresse, accès de frénésie et de franchise, David Vann s'est laissé porter par la fiction. Superbe. 

David Vann revisite son histoire familiale et réussit une confession spectaculaire, mêlant subtilement réalité et fiction pour livrer une implacable réflexion sur ce qui nous fait tenir à la vie.

Le livre est poignant, insupportable tant il s'approche du basculement.

C'est la dépression racontée avec la tension lancinante d'un western, où tout le monde redoute le coup de gâchette final. 

L'auteur de Sukkwan Island passe une fois encore au scanner les liens tortueux d'une famille américaine (la sienne). Magnifique et implacable.

Jamais on n'aura été aussi proche de l'auteur, de ce malheur transmué en génie. 

David Vann nous tient en haleine jusqu'au dernier mot et nous pousse à nous interroger sur la puissance et les difficultés des liens familiaux. 

Ce romancier surdoué est comme un poisson dans l'eau lorsqu'il s'agit de nager dans les eaux troubles de l'âme humaine.

En décortiquant les rouages complexes de la dépression vécue par son père, l’auteur américain de Sukkwan Island oscille entre fiction et réalité pour interroger ce qui retient l’homme à la vie. Splendide.

Un poisson sur la lune est porté par une écriture forte. L'auteur, lui, nous amène sur le territoire de son expérience, une douleur transformée en fiction bouleversante. 

Ce livre reste fascinant dans sa description et sa vision de la maladie et à quel point finalement Jim reste seul face à elle. Je reconnais à l’auteur une force incroyable dans sa capacité à raconter et à faire revivre les émotions liées à ce drame familial. Un livre bouleversant à lire.
 

Une pépite spectaculaire et haletante. 

Un livre à lire car jusqu’à la fin, on ne sait pas ce qu’il va faire.

Ce livre qui fait revivre un père dans sa plus profonde noirceur, Un poisson sur la lune est oppressant et haletant.

Ce drame ponctué de moments d'espoirs explore les mystères du mal-être, la famille, l'amour, le sexe, la religion, le travail... 

L’écrivain pousse jusqu’en leurs ultimes retranchements des questions valables pour chacun d’entre nous : qu’est-ce que ressent un corps, qu’est-ce qui le pousse à vivre ou à s’y refuser, comment se construit ou se consume un esprit, de quoi est faite l’étoffe de ce qui nous relie aux autres ?

La plume de l’auteur, combinée à ses choix narratifs, fait de ce roman une véritable pépite de la littérature américaine.

Sans jugement, David Vann offre un récit de haute volée, qui fait réfléchir sur le sens de la vie. 

David Vann tient cette tragédie familiale de main de maître. Et en termine peut-être ainsi avec les démons de son histoire personnelle. 

David Vann fouille les méandres de la dépression et les abîmes des pensées suicidaires avec une intensité d’écorché vif. On ne sort pas indemne de cette catastrophe annoncée, qu’on dévore la boule au ventre, captivé par ce diamant noir. 

Les libraires en parlent

David Vann poursuit son introspection familiale et romanesque, d'une manière toujours aussi éblouissante, sensationnelle, absolument implacable... c'est terriblement bon et addictif, c'est pour cela qu'on en redemande ! 

Un poisson sur la lune est un antidote fiévreux à la vie et à la mort, une odyssée déliquescente, un océan de nuit dans un clignotement de lumières. Un de ces très bons livres dont David Vann a le secret, un secret qu'il aime partager.

"Danse sur le fil au dessus d'un gouffre" aurait pu être le titre de ce roman. Une plume unique capable d'explorer les aspects les plus sombres de l'être humain. Terrible et sublime.

David Vann nous enferme dans la tête de son propre père dépressif, qui prépare soigneusement son suicide. S'inspirant du drame qui a bouleversé sa famille, l'auteur nous livre les derniers jours d'un homme désespéré dans une atmosphère glaçante, mais fascinante. 

Mêlant réalité et fiction, David Vann reprend la figure du père pour un roman qui sonde l'âme humaine dans toute sa complexité. Un roman grandiose et bouleversant, explosif et lumineux.

 

Dans ce roman en partie autobiographique, l'auteur campe un personnage au bord du suicide, James Vann, voyageant muni de son revolver pour retrouver sa famille en Californie. Ses parents, son frère cadet, son ex-femme et ses enfants, tous s'inquiètent pour lui et tentent de le ramener à la raison, dévoilant au passage leurs propres fragilités.

David Vann revisite son histoire familiale et réussit une confession spectaculaire, mêlant subtilement réalité et fiction pour livrer une implacable réflexion sur ce qui nous fait tenir à la vie.

Cette fois-ci, David Vann mêle fiction et réalité (à travers la figure du père), et le résultat est sans appel : magistral et bouleversant !

À la fois intime et universelle, l'écriture est brute, sublime, dérangeante, émouvante.

SIMPLEMENT HALLUCINANT ! David Vann au sommet ! Son roman le plus fou et le plus personnel, une confession d'une force incroyable. PRODIGIEUX ! 

Une lecture extrêmement dure, remuante et émouvante, mais résolument indispensable. La quintessence même de la littérature ! 

Cette absolution du père, ce grand roman du pardon est un texte d'une force rare, parfois à la limite du supportable mais aussi d'une terrifiante beauté.

L'auteur nous fait pénétrer avec un grand talent dans la conscience de son personnage suicidaire. 

 

Un gouffre béant.

David Vann se glisse dans la peau de son père, Jim, plongé dans une profonde dépression, oscillant entre agressivité excessive et tendresse, le doigt toujours prêt sur la gâchette de son inséparable revolver.