Éditions Gallmeister, des livres à vivre
Betty
Partager sur Facebook

Télécharger

La couvertureLa photo de l'auteurLe dossier de presse
Tiffany McDaniel

TIFFANY McDANIEL

Tiffany McDaniel vit dans l’Ohio, où elle est née. Son écriture se nourrit des paysages de collines ondulantes et de forêts luxuriantes de la terre qu’elle connaît. Elle est également poète et plasticienne. Son premier roman, L’Été où tout a fondu, est à paraître aux Éditions Gallmeister.…

Lire la suite

Betty

Tiffany McDaniel

Traduit de l'anglais par François Happe

Roman - Fiction

ISBN 978-2-35178-245-3

Parution le August 20, 2020

720 pages - 26,00 Euros

Prix du roman Fnac 2020

Prix America du meilleur roman 2020

Roman étranger préféré des libraires – Palmarès Livres Hebdo 2020

Prix des lecteurs de la Librairie Nouvelle de Voiron

Prix des lecteurs des librairies Attitudes

Trouver ce livre en librairie

Extrait
Assise sur la scène, j’ai écrit tout ce que Maman m’avait raconté. À certains moments, je devais fermer les yeux pour m’empêcher de relire ce que j’écrivais et tout revivre encore une fois, mais je n’ai pas posé mon stylo. J’écrivais comme si tout coulait à flots du bout de mes doigts. Toute la cruauté, toute la douleur, j’ai tout écrit pour en faire une histoire qui me détruisait en même temps que je lui donnais forme.

Résumé

“Ce livre est à la fois une danse, un chant et un éclat de lune, mais par-dessus tout, l’histoire qu’il raconte est, et restera à jamais, celle de la Petite Indienne.”

 

La Petite Indienne, c’est Betty Carpenter, née dans une baignoire, sixième de huit enfants. Sa famille vit en marge de la société car, si sa mère est blanche, son père est cherokee. Lorsque les Carpenter s’installent dans la petite ville de Breathed, après des années d’errance, le paysage luxuriant de l’Ohio semble leur apporter la paix. Avec ses frères et sœurs, Betty grandit bercée par la magie immémoriale des histoires de son père. Mais les plus noirs secrets de la famille se dévoilent peu à peu. Pour affronter le monde des adultes, Betty puise son courage dans l’écriture : elle confie sa douleur à des pages qu’elle enfouit sous terre au fil des années. Pour qu’un jour, toutes ces histoires n’en forment plus qu’une, qu’elle pourra enfin révéler.

 

Betty raconte les mystères de l’enfance et la perte de l’innocence. À travers la voix de sa jeune narratrice, Tiffany McDaniel chante le pouvoir réparateur des mots et donne naissance à une héroïne universelle.

Vidéos

La P'tite Librairie : Betty de Tiffany McDaniel
La Grande Librairie - 9 septembre 2020

Presse

Tout le monde va aimer Betty, c’est extraordinaire. Croyez-moi, c’est le grand roman américain de l’année 2020. Vous pouvez l’acheter en plusieurs exemplaires, car quand vous l’aurez terminé, vous l’offrirez.

L'auteure, dont la mère a inspiré son héroïne, a mis dix-sept ans à coucher par écrit ces bouleversants souvenirs familiaux. En résulte un long roman surpuissant, d’une tristesse et d’une beauté infinies, que l’auteure a voulu « à la fois danse, chant et éclat de lune » à la manière des légendes amérindiennes qui ont bercé son enfance.

Un livre exceptionnel, sublime, coup de poing.

Voici LE grand roman américain de cette année 2020. C'est magistral. Un livre coup de poing qui va vous renseigner mieux que n’importe quel documentaire sur bien des réalités de la société rurale américaine. Un futur classique de la littérature américaine.

Des émotions à ravaler sa glotte. Des sourires jusqu'aux oreilles. Betty est un roman ombre et lumière, enchanteur et tragique, dont la lecture laisse un vif sentiment d'admiration.

C’est un roman qu’il faut absolument lire. C’est un très grand roman.

À travers la voix de sa jeune narratrice, Tiffany McDaniel, poète et plasticienne, s’inspire en particulier de la force de caractère de sa mère et des femmes qui l’ont précédée.

Quelle morceau de fille, quelle force de caractère et quel destin, se dit le lecteur au bout des 700 pages de l’ardent roman de Tiffany McDaniel. Betty, une héroïne avec un grand H. 

Betty, c'est un livre où les figures de style et les bonheurs d’écriture tourbillonnent de page en page comme une nuée d’oiseaux jamais fatigués.

Il semble nécessaire de rendre justice à la magnifique complexité de ce roman, et aux autres membres de la famille, qui laissent en nous une trace indélébile. Betty, de Tiffany McDaniel, est une oeuvre puissante sur le secret et l’enfance. Un texte féministe et initiatique. La poésie permanente qui le parcourt et nous imprègne, la voix de Betty, la force incroyable des personnages et leur incarnation, en font un roman unique et magistral à lire à tout prix.

L'auteure a dédié Betty à sa propre mère, dont il porte le nom. Un imposant récit d’émancipation à la première personne, dans une langue poétique et sincère, où le pouvoir des mots transforme son héroïne et bouleverse le lecteur

C'est un roman d'amour et un hommage adressé par une fille à celle qui lui a donné le jour. On est subjugué par le portrait de cette famille où l’amour est plus fort que la mort.

Après dix-sept ans de rédaction de ce récit inspiré de l’histoire de sa propre mère, l’auteure américaine signe une fresque familiale d’une rare puissance. Éblouissants, complexes et hypnotiques, les personnages de ce roman vous suivront longtemps.

Le lyrisme de cette écrivaine est étourdissant. Son univers imprégné de réalisme magique. Betty est un roman déchirant, une ode à la nature, à l'enfance et à l'amour. Une lecture dont vous ne ressortirez pas indemne.

Si la fresque de Tiffany McDaniel emporte et éblouit, c’est bien pour son art de métamorphoser le tragique en un récit qu’on dévore avec un authentique bonheur. Poignant, certes, mais aussi animé d’une étonnante douceur. Car ses personnages flamboient d’une humanité inoubliable, et chaque scène se voit rehaussée d’un regard puissamment poétique.

Le style adopté par Tiffany McDaniel a la beauté et la simplicité d’un texte sacré.

Comme un boulet de canon, Tiffany McDaniel arrive dans le paysage littéraire avec son héroïne, Betty, dans un ouvrage d'apprentissage féministe, spirituel, magnifique, prix du roman FNAC 2020.

Le souffle romanesque de TiffanyMcDaniel est un enchantement.

Lyrique, l’écriture peut aussi se faire rase comme un soleil, révélant la laideur de la vérité, la splendeur du mensonge. En résulte le portrait envoûtant d’une éternelle «petite guerrière », ange gardien des siens, qui survit par les mots et façonne un hommage aux pères qui expliquent à leurs filles qu’elles sont « puissantes ».

C’est un texte qui porte en écho Tom Sawyer, L’Oiseau moqueur, Les Raisins de la colère, donc un texte qui est appelé à devenir un grand classique de la littérature américaine contemporaine.

À partir de l’histoire de sa mère, Tiffany McDaniel tisse un roman engagé gorgé d’humanité.

Un livre marquant, dont on va beaucoup entendre parler.

Dès sa première page, cette fresque familiale s’élève au rang de ce que la littérature américaine contemporaine a de meilleur à nous offrir.

Hymne à la nature, à ses dons précieux, à la responsabilité de l’homme, contemplation de la perte de l’innocence, le livre est un chant à la tendresse filiale et sororale.

Un livre fort, bouleversant et émouvant, où l’écriture est un refuge, où l’on puise tout son courage.

Tiffany McDaniel donne vie au magnifique Betty, dont les mots ciselés « encrent » dans notre mémoire des images si puissantes qu’elles en deviennent des souvenirs, partagés et vécus. Entre un Ohio sauvage magnifié par les mythes amérindiens et d’éprouvants secrets familiaux exorcisés par l’écriture, le récit d’enfance de « la Petite Indienne », née de père cherokee et de mère blanche, trace un bouleversant chemin en clair-obscur.

Un roman fort et addictif, qui aborde le métissage, le racisme, les secrets de famille.

Mise en garde : il y a tromperie sur la marchandise, ce n’est pas un livre, c’est un chef-d’oeuvre ! Anticipez que ces 700 pages déchirantes vous bouleverseront durablement. C’est à la fois noir, poétique, troublant et magistralement écrit.

Un roman fort et addictif, qui aborde le métissage, le racisme, les secrets de famille.

Betty est un livre sur l’intensité des liens familiaux, un livre débordant d’amour et de chagrin.

Betty. Souvenez-vous de ce prénom. Pour son premier roman publié en France, Tiffany McDaniel livre un récit d'une infinie violence,inspiré de la vie de sa propre mère. Mais son écriture accorde une large place à la poésie des paysages de l'Ohio et aux légendes indiennes, laissant une sensation de douceur à rebours de nombreux textes récents sur l'Amérique profonde.

Œuvre phare de la rentrée littéraire.

Pour donner du courage à ceux qui n’en ont plus, les bouddhistes rappellent que de la boue émerge le lotus. Betty raconte cela. Si Faulkner ou Steinbeck figurent dans votre Panthéon personnel, Tiffany McDaniel, pourrait bien, avec ce joyau luisant dans les ténèbres, s'y tailler une place.

Comment, d'une telle noirceur, Tiffany McDaniel réussit-elle à tirer un roman exaltant ? Grâce à la superposition de plusieurs cultures qui coexistent sans s'annuler, grâce aussi à la force de cette Betty à laquelle la romancière voue un amour sans limites, assez pour la rendre capable d'en faire quelqu'un qu'on n'est pas près d'oublier.

Un récit émouvant, ponctué de vrais moments de poésie et de drames horribles, alternant tristesse et bonheur, rires et larmes.

Le premier roman de Tiffany McDaniel grince et pleure des sagesses anciennes avec une force irrésistible.

Une saga formidable qui, par sa puissance d’évocation, nous emporte au cœur de l’Amérique raciste, des inégalités sociales et des drames familiaux.

Une fresque familiale d'une puissance inouïe.

Avec Betty, Tiffany McDaniel signe un vibrant cri d’amour à sa maman, à travers une odyssée familiale magnifique et douloureuse mais aussi lumineuse et poétique.

Betty est d'abord une constellation d'histoires (re)créées, (ré)écrites, (ré)inventées, fantasmées, peut-être, portées par une écriture originale et où l'imagination transcende un possible vécu que l'on se gardera bien de mesurer. Tiffany McDaniel livre au lecteur un roman au sens plein du terme. Cela est aussi à mettre à son crédit. Parce que, en fin de compte, qu'a-t-on inventé de mieux que la fiction pour parler de la réalité ? 

L’un des plus beaux romans de la rentrée. À la fois dur et très poétique.

Un des livres qui marquera cette rentrée. Un livre pour moi exceptionnel de par sa douceur et son âpreté, un roman à ne pas louper.

Au fil des 700 pages de ce magnifique récit initiatique, Tiffany McDaniel narre l'histoire de sa propre mère et la vie de sa famille sur plusieurs générations. Plus qu'un roman à la trame biographique, il s'agit là d'un chant, d'une danse, d'un éblouissant éclat de lune qui transportera le lecteur.

C’est sans doute un des meilleurs livres que j’ai lu ces derniers mois, et peut- être même plus. C’est vraiment un roman extraordinaire.

Une très belle lumière se dégage de ce livre. On lit le livre avec les yeux d’une petite fille.

C'est un roman magistral qui vous captive dès les premières pages. C'est aussi un roman noir envoûtant, traversé par des éclairs de lumière.

Ce long récit familial est écrit de manière très poétique, et accorde une large place aux paysages et à la nature. C’est très beau.

On est saisi par la beauté sauvage de certains chapitres chargés de décrire la nature de manière panthéiste et on demeure bouleversés par la somme de révélations que Betty nous adresse au fil de ses propres découvertes concernant pas mal de choses qu’on aurait dû lui cacher. Un roman au souffle épique aux accents de conte universel. Grandiose.

Dans ce roman universel, l’autrice embrasse l’histoire des femmes sur plusieurs générations. Le résultat est d’une force incroyable.

Une lecture extraordinaire, intense de bout en bout. Vous n’oublierez jamais Betty, London, Lint, Flossie, Fraya, grand-père Lark. Voilà LE livre à ne pas rater.

Une écriture magnifique, puissante, poétique, évocatrice.

Un grand roman d'une puissance absolument incroyable, un portrait magnifique, où le réel et l'imagination de l'autrice se mêlent de manière sublime pour nous offrir une des plus belles lectures de l'année 2020... Un petit chef-d'oeuvre !

Les libraires en parlent

Betty, héroïne inoubliable qui grandit les yeux plongés dans la tradition, bercée par la magie de ses ancêtres, et portée par le caractère divin de la nature. Betty l'intrépide qui se meut avec détermination dans une famille blessée et transcende les difficultés par l'écriture.

L'Ohio et ses paysages sauvages, une famille nombreuse, un amour paternel infini, des origines cherokees, le poids de la magie, de la poésie... des lourds secrets. Et une héroïne inoubliable, "La Petite Indienne".

Un texte lumineux, d'une inspiration bouleversante ! À mettre entre toutes les mains !

Roman d'un parfait équilibre, aussi lumineux que sombre. Lire Betty, c'est faire une place dans sa vie à un personnage de littérature. 

Un roman déchirant !

D'emblée vous ferez connaissance avec Betty puis très vite tout deviendra incontrôlable tant la tristesse et la beauté immense de son histoire vous manquera à jamais. Née d'un père Cherokee et d'une mère blanche, l'obsédante Betty, malgré les difficultés et les souffrances, ne s'avouera jamais vaincue. Inoubliable !

Le plus beau pavé de la rentrée ! Une histoire de famille ample et prodigieuse, avec une héroïne "petite indienne" digne des romans de Harper Lee avec qui on la compare. Indispensable !

Ce livre nous rappelle tout le pouvoir des mots, incroyablement puissant et bouleversant. Un très grand moment de lecture !

Un petit bijou.

Un roman lumineux et majestueux, violent et poétique qui rappelle Jim Harrison ou Louise Erdrich. On est pas loin du chef-d'oeuvre !!!

Un livre bouleversant sur la famille, l'amour, l'enfance et l'innocence perdue avec une galerie de personnages lumineux et inoubliables.

Fille d'un indien et d'une blanche, Betty naît et grandit dans l'Ohio sauvage des années 60. À travers son regard espiègle et enfantin, on apprend à connaître les différents membres de sa famille haute en couleur, dont certains cachent de bien sombres secrets... Un roman fort et bouleversant porté par l'écriture de l'auteure qui vous fera voyager à travers la culture Cherokee. À lire absolument !

Betty raconte l'enfance d'une petite fille mi-Cherokee mi-américaine dans une petite ville de l'Ohio des années 60. À la fois sombre et lumineux, ce roman plein de poésie ne vous laissera pas indifférent. 

Betty restera une héroïne inoubliable de ce roman qu'on dévore !

On tombe amoureux fou des personnages de cette saga familiale, et de la magie des récits ancestraux transmis par son père Cherokee. POÉTIQUE & ENVOÛTANT.

À lire absolument ! Mystères de l'enfance, et perte de l'innocence. Beaucoup d'amour dans cette famille dysfonctionnelle, par les liens forts qui unissent frères et sœurs. Une histoire aussi que belle, aussi sombre que lumineuse. Bravo !

Pour moi le meilleur roman américain depuis Mélodie du temps ordinaire. Un livre qui va vous apporter un pur bonheur de lecture à travers ce personnage qui restera longtemps dans votre souvenir !

Betty c’est l’enfance enténébrée par les humiliations des Blancs et le poids de secrets trop lourds pour ses frêles épaules. Mais Betty c’est aussi et surtout l’enfance lumineuse passée au sein d’une fratrie unie portée par l’amour indéfectible d’un père qui, par ses légendes indiennes contées inlassablement, apprend à son enfant le respect de soi et de la terre nourricière. Betty est incontournable.

Chaque page de ce livre est merveilleuse. Il n'y a rien de trop, tout sonne juste, tout est bon. J'aurais aimé rencontrer Betty et l'épauler... Vous allez entendre parler d'elle !

C’est un livre déchirant, à la fois lumineux et crépusculaire, magnifique reflet de la beauté féroce et effroyable de l’âme humaine, capable du meilleur comme du pire. Un livre qui vous brisera avant de recoller vos morceaux, avatar du pouvoir qu’ont les histoires pour apaiser, soigner, guérir, grandir – un peu à la manière de l’art japonais de réparer les céramiques brisées avec de la laque saupoudrée d’or pour en sublimer les fêlures. Un récit audacieux, rempli de poésie, de lyrisme, de magie, et de ce petit quelque chose d’indéfinissable qui fait les grands Livres, cette mélodie universelle qui saura trouver le ton particulier pour parler à chacun en son for intérieur d’une façon qui le fera, qui vous fera vibrer.

Un roman somptueux. Une saga familiale qui nous emmène aux États-Unis dans les années 1960-1970. Betty est l'une des filles de la nombreuse fratrie dont elle nous raconte ici l'histoire. C'est un roman merveilleux dans lequel la lumière et la noirceur évoluent de paire. C'est intense et bouleversant !

Betty c'est un peu la noirceur de la vie vue à travers les troués de lumière de l'enfance, l'espace terrible où résonne le fracas assourdissant né de la rencontre entre poésie et réalité, imagination et violence. C'est une plainte magnifique à l'amour et à la liberté, un roman puissant et beau.

Betty, c'est un roman qui sent la terre humide et le sang. Une véritable leçon de résilience féminine !

Un roman envoûtant au service d'une histoire qui vous frappe le cœur et ne vous lâche plus. Si vous n'êtes pas ému aux larmes, vous êtes peut-être un robot...

C'est là toute la force de ce livre, ne jamais sombrer dans le pathos alors que les Carpenter ne sont pas épargnés par la vie. Ils puisent leur force et leur dignité dans la terre et le ciel et c’est tout simplement magnifique.

Fabuleux ! Un livre qui nous rappelle tout le pouvoir des mots, incroyablement puissant et bouleversant. Un très grand moment de lecture ! 

Un grand roman d'une puissance absolument INCROYABLE, un portrait magnifique, où le réel et l'imagination de l'autrice se mêlent de manière sublime pour nous offrir une des plus belles lectures de l'année 2020 !

Entre réalisme social cru et poésie de l’univers indien, la voix de Betty porte avec courage le roman d’apprentissage d’une enfant que les épreuves et les secrets familiaux rendront plus forte grâce au pouvoir de transcendance qu’elle saura trouver dans l’écriture. Portrait d'une chrysalide devenant papillon, d'une enfant devenue femme forte.

C’est un roman magistral, qui vous captive dès les premières pages, c’est aussi un roman noir envoûtant, traversé par des éclairs de lumière.

Ce livre est l'histoire de Betty, née en 1954 dans l'Arkansas d'un père Cherokee et d'une mère blanche, à enfance passée dans l'Ohio avec ses sept frères et sœurs. Violence et amour profond se côtoient, sur fond de racisme "ordinaire", mais aussi de magie, de légendes indiennes, d'amour de la terre et de la nature. Un des plus beaux livres de la rentrée !

VERTIGINEUX. Il y a des romans dans lesquels il est préférable de s'aventurer avec le cœur bien accroché, un besoin irrépressible de céder aux émotions fortes pour les prendre en pleine poire sans pour autant chavirer. Betty, à travers une héroïne digne des plus grandes figures de la tragédie grecque, entre dans cette catégorie, celle des histoires qui restent à jamais gravée au fond de notre mémoire.

Dès les premières pages, vous êtes touchés par la force de l'amour qui éclaire ces pages sur lesquelles s'inscrit la vie de Betty et sa famille, le savoir ancestral et la sagesse des cherokees transmis patiemment par Landon Carpenter à ses enfants, dangereux héritage dans une Amérique cruellement xénophobe et précieux rempart à la réalité parfois violente. Betty dont les jouets sont les mots et dont l'univers est si joliment poétique laissera son empreinte sur votre chemin de lecteur.

Betty, la narratrice, est une petite Indienne née dans une baignoire, nourrie aux histoires de son père et aux secrets de famille. Roman d'apprentissage, ode au pouvoir des mots, Betty est tout cela et bien plus encore : une évidence lumineuse, un trésor de littérature et un immense coup de cœur.

Voici un livre-monde, un cœur qui bat, un chef-d’œuvre intemporel. LA voix à découvrir impérativement.

Voici un très beau livre, tout à la fois tendre et cruel, noir et lumineux ! 

De 1950 à 1970, découvrez la vie de famille de Betty, dite "la petite indienne". À la fois tragédie familiale, roman d'apprentissage féministe et ode à la nature.

Un bel hommage à la philosophie Cherokee et à la vie rurale de l'Ohio. Ce roman extraordinaire vous donner l’impression de faire partie de la famille !

C'est l'histoire de Betty, de son père (dieu quel homme !), de sa famille, c'est l'histoire d'une Amérique violente et raciste. C'est une histoire incroyable et c'est surtout l'un des meilleurs livres de la rentrée littéraire 2020.

D'emblée vous ferez connaissance avec Betty puis très vite tout deviendra incontrôlable tant la tristesse et la beauté immense de son histoire vous marquera à jamais. Née d'un père Cherokee et d'une mère blanche, l'obsédante Betty, malgré les difficultés et les souffrances, ne s'avouera jamais vaincue. Inoubliable !

L'enfance de Betty, alias "Petite indienne", moitié Cherokee dans les années 60 aux États-unis. 720 pages traversées par des instants sublimes empreints de lyrisme et d'espoir. 720 pages où l'on se révolte aussi, où l'on voudrait fermer les yeux face à la violence de secrets de familles qu'on préfèrerait oublier à jamais. 720 pages d'une plume légère mais puissante, authentique, qui ne tombe jamais dans une quelconque forme de sentimentalisme. Attention, très grand livre !

Un premier roman bouleversant. 700 pages sublimes aux côtés de la petite Betty au début des années 60. Une famille nombreuse, une maman blanche, un papa Cherokee. Un racisme imposé au quotidien, de lourds secrets de famille, un silence pesant, mais aussi une capacité de résilience incroyable et une relation magnifique entre le père et sa "petite Indienne".

Un grand roman d’apprentissage qui oscille avec pudeur entre tendresse et colère, fatalisme et révolte. Un hymne à la famille tout à fait admirable.

Un grand roman américain sombre et lumineux, 700 pages en compagnie de la petite indienne Betty, c'est un grand voyage dans une Amérique raciste mais aussi une ode à la force des femmes, au pouvoir des croyances Cherokee et à la nature. Bouleversant !

Homme, femme, tout le monde devrait lire ce livre et alors le monde irait beaucoup mieux !

Voilà un livre dont on sort vêtu d'une grande quiétude. Une histoire formidable - inspirée par la vie de la mère de l'auteure - qui marque comme marquent les coups de ceintures, qu'on apaise avec ce qu'on trouve ; des remèdes, des histoires fabuleuses et quelques sucreries.

Betty est une héroïne forte, sa famille inoubliable. Le roman de Tiffany McDaniel, d'une force rare, dramatique et splendide à la fois, a indubitablement sa place au panthéon de la littérature américaine.

Ne passez pas à côté de ce roman bouleversant, dont les personnages vous habiteront longtemps après que le livre se sera refermé, une pépite ! Il y a très longtemps que je n'avais pas lu un roman aussi puissant.

Chère Betty Carpenter, cet été, grâce à Tiffany McDaniel, j’ai fait votre connaissance et depuis je ne cesse de penser à vous, vous la petite indienne moitié blanche moitié Cherokee. Vous m’avez tant donné. Je crois bien que je ne vous oublierai jamais.

Attention, chef-d'oeuvre ! Si vous lisez ce roman, sachez qu'il vous restera très longtemps en mémoire. S'il est dur et triste, il est avant tout lumineux. Ce roman nous fait vivre une succession d'émotions, et nous éblouit. Mais à quoi bon en dire plus ? Lisez ce roman, dont j'ai tourné la dernière page avec des larmes plein les yeux. Lisez-le absolument, vivez-le aux côté de Betty. C'est le roman de cette rentrée, de cette année. Il est exceptionnel !

C'est un roman magnifique. Petite indienne est restée dans mon cœur et je repense souvent à son histoire avec émotion.

Betty c’est si formidable que j’ai déjà envie de le relire, Betty ça résonne en chacun de mille manières différentes, c’est parfois dur et parfois triste mais ce n’est pas un livre dur ou triste et j’ai beau retourner les mots cent fois dans ma tête, je n’en trouve pas d’assez beaux ou justes pour dire comme ce livre est puissant, comme il m’a happée comme une vague et m’a retenue avec lui, dans ce petit village de l’Ohio, et je sais, je suis certaine, que pendant de longs mois Betty restera dans un coin de ma tête, comme une personne réelle, elle et toute sa fratrie, elle et ses colères, ses peines, cette flamme et ce regard perçant de défi.

J’ai mis un temps fou à le terminer, je ne voulais pas le finir. Ce livre est incroyable.

Betty est un grand roman initiatique à la fois dans sa forme, son fond et ces personnages forts et inoubliables. Tiffany McDaniel nous livre son histoire familiale avec talent rare puisqu'elle y créer sa propre langue.

N'est-ce pas la fonction de la littérature de nous remuer de l'intérieur ? Certains passages ont eu un réel pouvoir cathartique sur moi.

Dans ce roman aussi beau que tragique, Tiffany McDaniel rend un magnifique hommage à sa mère et à ses origines Cherokee. Elle nous rappelle la force des mots et des histoires pour faire face aux monstres tapis derrière chaque humain. Malgré la violence de certaines scènes, ce texte bouscule, émeut et émerveille.

C’est énorme, bouleversant, poétique et addictif ! Ça va cartonner. 

C’est à la fois violent et poétique avec les croyances cherokee. 

Une fin d’innocence brutale de l’enfance.

Une belle héroïne féministe !

C'est un roman époustouflant, épique, rude et poétique à la fois. La place de la nature maternelle donne aux personnages féminins une aura d'une sensibilité incroyable qui permet, en tant que lecteur, de surmonter les épreuves endurées par la famille. 
 

Un petit mot pour dire à quel point la lecture de Betty m'a transportée et bouleversée. Ce roman a clairement le potentiel de My Absolute Darling. Une héroïne forte et courageuse, résiliente, et un récit tantôt très dur tantôt merveilleux. J'ai adoré et pleuré à la fin ! c'est magnifique.

Ce roman est une pure merveille. 

Comment dire à quel point j'ai aimé Betty ? Comment dire à quel point ça va être dur de passer à un autre roman maintenant ? J'aurais eu envie de le continuer encore et encore, il se savoure comme un bonbon, j'avais hâte de pouvoir la retrouver tous les soirs.

Littéralement séduit dès la première phrase ! Betty est une expérience à nulle autre pareille. A découvrir absolument !

Je viens de finir Betty qui est promis à un avenir brillant, et qui méritera tous les éloges qu'il recevra. Excellente lecture.

Impossible à lâcher, on est saisi tout de suite par tous ces personnages, par l'ambiance, par ce papa qui enchante, qui nourrit l'esprit de Betty et le nôtre ! 

J’ai pris une grande claque en refermant Betty, merci pour ce grand roman.

C'est une bombe ce livre. C'est Big Fish qui mute en roman coup-de-poing qui ne ménage pas son lecteur ! 

Quel choc !  La force de ce livre est indéniable. Betty est inoubliable mais sa famille l'est tout autant. C'est sûr, c'est un futur classique ! 

J'ai fini Betty, j'ai pris une bonne claque. A ranger aux côtés de My Absolute Darling. Elle arrive à mélanger sans que ce soit indigeste le récit d'initiation et la saga familiale avec plein de thèmes ultra-contemporains (la violence faite aux minorités, les violences sexuelles, le rapport au Vivant, etc.). Du grand art. 

Les mots paraissent insignifiants lorsque l'on parle de Betty et pourtant ces mots justes sont légions dans le roman de Tiffany McDaniel. Quelle justesse ! Quelles émotions !

 

Une famille confrontée à la pauvreté, à la mort, au racisme, à l’ignorance, aux démons venus des générations précédentes.Tout simplement somptueux. D’une beauté à en pleurer.

Force, poésie, émotions, résilience, féminisme, famille, racisme, dans une si belle écriture ! Merci pour la traduction et la publication d'un tel bijou !

Tout le monde doit lire ce roman une fois dans sa vie ! Essentiel !

Un ouvrage absolument sublime, intense, dont on ne ressort pas indemne. Betty et sa famille vont continuer longtemps de me hanter. 

Ce livre est une merveille. J'ai lu chacune des 720 pages, en savourant chaque mot. Il est à la fois pur et violent, doux et âpre, terriblement humain et d'un autre monde. Il dit la condition des femmes, des Indiens, des pauvres. Il dit aussi le pouvoir magique des mots. Ce livre m'a profondément touchée.

Une belle claque littéraire ! Tiffany McDaniel nous ouvre l'intimité d'une famille atypique et libre qui n'a que pour unique racine, la Nature. On aime la poésie de l'enfance de Betty, entre plantes, traditions cherokee et histoires paternelles. Une poésie vivement malmenée par la violence de la vie, les actes des Hommes et la rudesse de l'époque. 

Betty joue avec nos émotions comme le vent joue avec les feuilles sauvages !

C'est un livre d'une puissance inouïe, Betty est une héroïne des temps modernes, elle est forte, elle est courageuse, elle est aimante, elle est parfaite.

Juste deux mots à propos de Betty : évidence lumineuse.

Ce site utilise des cookies à des fins de mesure d'audience.