Éditions Gallmeister, des livres à vivre
Furie
Partager sur Facebook

Télécharger

La couvertureLa photo de l'auteurLe dossier de presse
John Farris

JOHN FARRIS

John Farris est né en 1936 à Jefferson City, dans le Missouri. Écrivain, dramaturge et scénariste, il est l’auteur d’une quarantaine de romans noirs, fantastiques ou d’horreur. Trois de ses livres ont été adaptés au cinéma. Il a vécu à New York, en Californie du Sud et à Porto Rico, avant de s’installer à Atlanta, en Géorgie.…

Lire la suite

Furie

John Farris

Traduit de l'anglais par Gilles Goullet

Roman - Fiction

ISBN 978-2-35178-226-2

Parution le March 5, 2020

512 pages - 24,00 Euros

Trouver ce livre en librairie

Extrait
Écoute, Gillian, il faut que je parte. Je risque de me faire tuer en restant ici plus longtemps. Je sais que tu ne comprends pas grand-chose à ce que je te raconte, alors contente-toi de t’en souvenir, tu y réfléchiras plus tard. J’ai un fils qui est comme toi, Gillian, je crois qu’il te ressemble énormément. On me l’a enlevé. Je dois le retrouver. Je crois qu’il n’y a que toi qui puisses m’aider, alors je reviendrai te voir. D’ici là, il y a un homme qui s’appelle Roth : méfie-toi de lui. Il va se montrer compatissant, serviable et charmant. Ne crois pas un traître mot de ce qu’il te racontera. Ne lui avoue jamais, en aucune circonstance, avoir des pouvoirs de médium. Et ne t’approche pas d’un endroit qui s’appelle le Parangon Institute. Si jamais tu t’y retrouves, je ne pourrai peut-être pas t’en sortir.

Résumé

Gillian Bellaver, 14 ans, grandit dans l’une des plus riches familles au monde, entourée de musique et de livres. Robin Sandza, lui, a comme père Peter, un tueur professionnel à la solde du gouvernement. Ces adolescents semblent n’avoir rien en commun, d’ailleurs ils ne se connaissent même pas. Pourtant, reliés par une étonnante connection mentale, tous deux possèdent d’effrayants dons psychiques, capables de mettre en danger l’humanité tout entière. Alors que les membres d’une organisation gouvernementale se lancent sur la piste de Gillian et Robin pour découvrir l’origine de leurs mystérieux pouvoirs, Peter Sandza doit utiliser tous ses talents pour protéger les deux adolescents. Et la furie n’épargnera personne.

 

Publié pour la première fois aux États-Unis en 1976 et porté à l’écran par Brian De Palma en 1978, Furie est un classique intemporel.

Presse

John Farris, à son meilleur, mêle les vertus du roman noir, du thriller d’espionnage et du « fantastique spirite ». Un classique du genre dans la lignée de L’Échiquier du mal, de Dan Simmons (Denoël, 1992), ou du récent Institut, de Stephen King (Albin Michel).

C’est drôle, old school, radical : des yeux “pochent dans leurs orbites”, il y a “une tête éclatée” sur l’oreiller, personne ne contrôle rien - sauf John Farris, qui écrit comme un clerc de notaire expédié dans l’enfer de Dante. Gillian, nous dit-on à la fin, est “dangereuse mais pas coupable” : une définition juste (mais sans doute datée) de l’adolescence.

Une histoire rocambolesque, politique, avec une enquête policière. C’est très bien ficelé, on a envie de savoir ce qu’il va se passer. J’ai trouvé ça très alerte et dynamique. 

Un roman délirant, certainement, complètement barré, et foutraque. et dingue, et dérangeant, et... juste génial ! Franchement, ce livre est un délire psychoterrifico-polar-ovniesque littéraire à tomber ! Un roman qui se lit comme on regarderait un bon film hollywoodien, avec un bon paquet de popcorn ! Mais attention, la furie n’épargnera personne...

Le meilleur romancier de terreur de l’Amérique. Personne ne peut l’égaler.

Ça vous glace le sang direct.

Peu d’écrivains ont ce talent de bâtir une intrigue si admirablement tortueuse, de manier si brillamment la violence, de créer des personnages si profonds et des scènes d’horreur si délirantes qu’elles vous font tourner le sang.

John Farris a un véritable génie pour imposer un suspense irrésistible.

Les libraires en parlent

Réédition pour ce bel ouvrage chez Gallmeister et grosse claque à la lecture. On est ici à la fois dans le fantastique et dans l’horreur, ce qui pourrait rappeler un Stephen King. De Palma en a fait une adaptation ciné avec Kirk Douglas que je suis curieuse de découvrir.

La paranoïa de la Guerre Froide vous manque ? Les histoires d'expérimentations gouvernementales ultra-secrètes sur les pouvoirs psychiques ? Scanners de Cronenberg, le Stephen King des débuts, ça titille votre fibre nostalgique ?

Alors arrêtez tout, et laissez-vous envelopper par la Furie !

Un roman délirant, certainement, complètement délirant et barré et foutraque et dingue et dérangeant et... juste GÉNIAL !
Franchement, un DÉLIRE PSYCHO-TERRIFICO-POLAR-OVNIESQUE littéraire à tomber !

Ce livre est haletant : à la fois fantastique, thriller, saga familiale, espionnage, roman initiatique. On retrouve des thèmes extrêmement forts avec la construction d’une adolescente, une évolution-construction qui rappelle Carrie de Stephen King, les relations complexes entre un fils et son père, le rapport de classe, l’impunité des services gouvernementaux, les expériences scientifiques sans morale ni éthique.

Un grand roman qui impressionne par son intrigue, à la fois tortueuse et complotiste, survitaminée et horrifique ! On s'y flingue à tour de bras et on s'y envoie en l'air avec la passion du désespoir, on y trouvera aussi quelques personnages paranormaux, dans la plus pure lignée de Stephen King et des textes terrifiants qui ont fait sa réputation...

Ce site utilise des cookies à des fins de mesure d'audience.