Éditions Gallmeister, des livres à vivre
Bénis soient les enfants et les bêtes
Partager sur Facebook

Télécharger

La couvertureLa photo de l'auteurLe dossier de presse
Glendon Swarthout

GLENDON SWARTHOUT

Glendon Swarthout naît à Pinckey, dans le Michigan,  en 1918. Sa première activité professionnelle est un job d'été dans un resort du lac Michigan, où il joue de l'accordéon dans un orchestre pour dix dollars la semaine.…

Lire la suite

Du même auteur

Homesman
Homesman11H14Le Tireur

Bénis soient les enfants et les bêtes

Glendon Swarthout

Traduit de l'anglais par Gisèle Bernier

Roman - Totem n°73

ISBN 978-2-35178-572-0

Parution le February 2, 2017

176 pages - 8,00 Euros

Trouver ce livre en librairie

Extrait
Bêtes et garçons se dévisagèrent. Ils se flairèrent mutuellement. Et soudain, les adolescents de quinze, quatorze et douze ans retrouvèrent le bonheur de l’enfance. Le souffle chaud d’animaux innocents les rendit heureux. Une étrange émotion les emplit, une tendresse qu’aucun d’entre eux n’avait encore jamais connue. Un sentiment de paix les inonda, ils n’avaient plus peur.

Résumé

Ils sont six adolescents à s’être rencontrés dans ce camp de vacances en plein cœur de l’Arizona. Leurs riches parents ne savaient pas quoi faire d’eux cet été-là, et ils ont décidé d’endurcir leurs rejetons en les envoyant au grand air comme de “vrais cow-boys”. Au sein du camp, ces enfants deviennent vite inséparables. Cette nuit-là, alors que tout le monde est endormi, ils ont une mission à accomplir, un acte de bravoure qui prouvera au monde entier leur valeur. Et ils iront jusqu’au bout, quel que soit le prix à payer.

 

Adapté au cinéma en 1971 par Stanley Kramer.

Vidéos

Bless the Beasts & Children (1971) Trailer

Presse

Mi-western, mi-roman initiatique, l'histoire brève, cruelle, sensationnelle d'une grappe de Holden Caulfield lâchés dans le Grand Ouest.

Un roman rare qui laisse sur le lecteur une empreinte aussi grande que le livre est mince.

Une épopée exaltante et une brochette de personnages captivants.

Un formidable tour de force qui capture l’adolescence dans un livre à la fois tendre et terrible.

Les libraires en parlent

C’est une grande aventure, un roman d’initiation bourré de fureur de vivre. Un auteur inoubliable, à découvrir d’urgence.

Bénis soient les enfants et les bêtes est un livre très court, qu'on lit d'une traite, on est complètement happés par les histoires de ces ados. [...] Le roman est construit avec des flash-backs, ce qui nous permet de rencontrer leurs familles, et de creuser un peu plus l’Amérique des années 70... Un roman passionnant et très critique à la fois !

Un roman dense et haletant qui raconte une nuit, la brève mais grande aventure de six ados rejetés par les autres, unis dans l'adversité. L'émotion grandit au fil des pages jusqu'à la fin qui arrive bien trop vite !

Un beau drame, sans ventre mou. Glendon Swarthout réussit à nous attacher aux six jeunes personnalités tordues, peureuses et sans gloire avec une belle facilité.

J'vais pour une fois raconter un peu de quoi ça parle, mais avant je vais te dire que si t'as lu Sa Majesté des mouches alors tu ressentiras sûrement les mêmes trucs et puis aussi si dans ta vidéothèque des 80's t'avais la K7 de Stand by me (scénarisé par Stephen King), tu vas pas tomber loin non plus niveau palette émotive. J'te dis j'en ai les yeux tout humidifiés et tout et un peu de trémolo dans la voix, mais comme j'écris sur un clavier tu t'en fous et tu diras rien kodak ?

Ce site utilise des cookies à des fins de mesure d'audience.