ROMAN

TOTEM

ISBN 978-2-35178-513-3

Parution le 06/10/2011

320 pages

9,70 euros

LIRE UN EXTRAIT

En 1951, la petite ville texane de Thalia, aux confins du désert, hésite entre un puritanisme de bon ton et la quête d'un plaisir encore tabou. Du cinéma à la salle de billard, les jeunes gens du coin jouent aux amoureux éperdus et feraient tout pour être le sujet des derniers ragots. Livrés à eux-mêmes, Duane et Sonny gagnent après le lycée de quoi animer leurs samedis soir grâce à de petits jobs sur la plate-forme pétrolière. Ils s'ennuient sec et rêvent de filles belles comme le jour qu'ils enlèveraient à leurs riches parents pour les épouser dans une épopée romanesque. Reste pour cette petite bande à découvrir que la vie n'a finalement rien d'un scénario hollywoodien.

 

À travers l'histoire de Duane et Sonny, La Dernière Séance trace le portrait universel d'une jeunesse qui se heurte pour la première fois à la vie. 

À PROPOS DU LIVRE

Ce grand classique de l'Ouest américain a été porté à l'écran par Peter Bogdanovich.

 

Écouter un extrait lu par Les Livreurs.

DANS LA PRESSE

La redécouverte de ce classique américain est une belle surprise : cette chronique d'une époque a peu vieilli, et la description des désillusions du passage à l'âge adulte reste d'une incroyable acuité.

Raphaëlle Leyris, LE MONDE DES LIVRES

 

Avec mélancolie, un grand sens de la description et quelques belles envolées, le romancier décrit les rêves de ces adolescents qui finiront par rentrer dans le rang, tout en regrettant l'époque où ils se donnaient rendez-vous devant le cinéma hors d'âge du vieux Sam le Lion.

Christine Ferniot, TÉLÉRAMA

 

Un roman franchement hilarant, sensible, et dont on ressort désemparé. Ni parce qu'on a trop ri, ni parce qu'on a trop aimé, mais parce qu'on s'est installé dans la ville et qu'on n'a plus aucune envie de la quitter. Happé par les voix, les images, on a bu le cocktail clair-obscur d'une Amérique en terre et en bosses et on en veut un deuxième verre.

Claire Castillon, PARIS-MATCH

 

Larry McMurtry est un alchimiste qui parvient à transformer les vulgaires matériaux en or.

THE NEW YORK TIMES BOOK REVIEW

 

Larry McMurtry sait donner aux mots ordinaires une dimension lyrique et créer des passages poétiques. Il expose les drames humains avec une sensibilité et une compassion qui nous rendent ses personnages attachants comme peu de romanciers savent le faire.

LOS ANGELES TIMES

 

Un portrait décapant de l'Amérique profonde qui n'a pas pris une ride.

Sébastien Rochard, LE COURRIER DE L'OUEST

 

Voir tout

LES LIBRAIRES EN PARLENT

Portrait sans concession d'une jeunesse américaine pleine d'espoirs déçus. Difficile de lâcher ce roman quand on en a commencé la lecture. Obsédant...

La Manœuvre - Paris

 

La Dernière Séance est une épopée texane pleine de tendresse écrite dans un style qui sait rendre chaque protagoniste profondément attachant, un roman qui nous fait passer par toutes sortes d'émotions dans un univers qui pourrait pourtant a priori sembler si dénué d'originalité. Une expérience sensorielle unique qui fait aimer la nature humaine et enrichit nos perceptions.

L'Éternel Retour - Paris

 

Voir tout

L'auteur

photo auteur Biographie

DU MÊME AUTEUR

  • La Marche du mort
  • Lune comanche
  • La Marche du mort
  • Le Saloon des derniers mots doux
  • Et tous mes amis seront des inconnus
  • Texasville
  • Lonesome Dove ép. 1
  • Lonesome Dove ép. 2

VIDÉOS

  • vidéo