Les Voleurs de Manhattan

Adam Langer

Traduit par Laura Derajinski

ROMAN

AMERICANA

ISBN 978-2-35178-050-3

Parution le 02/02/2012

264 pages

22,90 euros

LIRE UN EXTRAIT

Jusqu'où un jeune auteur ira-t-il pour être publié ? Fatigué d'être le laissé pour compte des soirées littéraires new-yorkaises, rêvant de la rencontre qui lancerait enfin sa carrière, Ian Minot est prêt à renoncer à tous ses principes. Pour publier, il faut d'abord être connu, lui annonce Roth, ex-éditeur désabusé qui l'entraîne dans une arnaque littéraire de haute volée. À quatre mains, ils deviennent les auteurs d'une pseudo autobiographie où il est question de bibliothèque incendiée, de voleurs de manuscrits rares et de l'unique exemplaire du Dit-du Genji. Mais jamais Ian n'aurait pu imaginer que s'approprier ce récit l'entraînerait dans un monde où faux-semblants et vrais voyous feraient de lui un héros de série B.

 

Les Voleurs de Manhattan est un véritable page-turner où fiction et réalité s'entremêlent. Adam Langer nous livre le portrait plein d'esprit d'une société superficielle et d'un monde décadent d'éditeurs qui ne savent plus à quel auteur se vouer.

DANS LA PRESSE

Adam Langer est un futé. […] Il dévoile les dessous des cartes, dissèque les mœurs littéraires, s'interroge sur l'imposture. Cela est fait avec malice et intelligence, dans une prose humoristique, affectueuse, ensoleillée. […] La satire glisse à la série noire, puis au roman d'amour. Tout cela est nerveux, excitant. Il y a là-dedans quelque chose de romantique et de lumineux.

Éric Neuhoff, LE FIGARO LITTÉRAIRE

 

Roman brillant et efficace [...] un opus irrésistible. En creux, derrière une intrigue parfaitement nouée, on pourra y voir une réflexion pertinente sur le monde d'aujourd'hui.

Alexandre Fillon, LIVRES HEBDO

 

Excellent, très drôle et sans pitié pour le monde littéraire.

Laurent Boscq, ROLLING STONE

 

Jubilatoire, cette dissection, avec un humour pince-sans-rire, de la vie de l'édition new-yorkaise !

Natalie Beunat, CLÉS

 

Un récit rythmé, fichtrement bien pensé et différent.

Sébastien Rochard, LE COURRIER DE L'OUEST

 

Un livre plein de suspense et de retournements étourdissants […] plein d'humour paré de touches tendres, poétiques et artistiques.

Josiane Chériau, RADIO ZINZINE

 

Adam Langer choisit de multiplier les références littéraires et cinématographiques pour un roman qui est à la fois une arnaque éhontée et une enquête littéraire où il joue des mots un peu à la manière de James Joyce dans Finnegans Wake.

Julien Védrenne, K-LIBRE

 

Lisez Les Voleurs de Manhattan une fois, c'est une chevauchée débridée à travers un roman sensationnel. Lisez-le deux fois et vous découvrirez que Langer, contrairement à son protagoniste naïf, est un créateur subtil et rusé d’intrigues et de thématiques.

LOS ANGELES TIMES

 

Une intrigue très aboutie, à l'humour subtil, qui dépeint avec justesse l'univers superficiel des éditeurs américains.

FEMMES MAJUSCULE

 

Un humour délirant... Langer a écrit un roman d’une immense intelligence, tour à tour sensible et satirique. Les Voleurs de Manhattan est en réalité un roman merveilleux, un hymne glorieux aux bons livres et à ceux qui leur donnent vie.

THE CHICAGO TRIBUNE

 

Un superbe roman. Un hommage aux histoires fortes et vécues.

LA VIE EST BELLE/VOYAGES

 

Langer décapite le monde littéraire et lui offre sa propre tête sur un plateau... Une satire qui arrive à point nommé.

SAN FRANCISCO CHRONICLE

 

Voir tout

L'auteur

photo auteur Biographie