Le Diable en personne

Peter Farris

Traduit par Anatole Pons

ROMAN

NEO NOIRE

ISBN 978-2-35178-155-5

Parution le 17/08/2017

272 pages

20,50 euros

LIRE UN EXTRAIT

En pleine forêt de Géorgie du Sud, au milieu de nulle part, Maya échappe in extremis à une sauvage tentative d’assassinat. Dix-huit ans à peine, victime d’un vaste trafic de prostituées régi par le redoutable Mexico, elle avait eu le malheur de devenir la favorite du maire et de découvrir ainsi les sombres projets des hauts responsables de la ville. Son destin semblait scellé mais c’était sans compter sur Leonard Moye,  un type solitaire et quelque peu excentrique, qui ne tolère personne sur ses terres et prend la jeune femme sous sa protection. Une troublante amitié naît alors entre ces deux êtres rongés par la colère.

 

Ce deuxième roman de Peter Farris offre un portrait cinglant d’une Amérique incontrôlable.

DANS LA PRESSE

Du côté de Steinbeck dans sa façon d'associer la misère et la beauté du monde, du côté de Lehane quand il s'agit de raconter les âmes.

Julie Malaure, LE POINT

 

Ici, l'environnement fait partie de l'intrigue, et Peter Farris nous propose un aller simple pour la Géorgie du Sud.

Pascale Frey, ELLE

 

Trépidant, un peu sale, qui se lit hyper rapidement parce qu’on a envie de connaître la suite. Et puis on s’attache à ces personnages complètement dingues.

Marie Bronzini, FRANCE BLEU

 

Peter Farris, avec son écriture percutante, la fougue de cette jeune génération d’auteurs nourris au sein de la pop culture et de la crise économique, a bien trouvé sa place dans le paysage actuel du roman noir.

Yan Lespoux, MARIANNE

 

Dès la première page [...], Peter Farris donne le ton à un lancinant polar, taraudé par une aveuglante violence et émaillé d'hallucinantes visions, pour pousser Jim Thompson, Larry Brown et les autres dans le brasier d'un "southern noir" radical, réglé sur un infernal tempo. Du Hank Williams Jr., version hardcore.

Philippe Blanchet, ROLLING STONE

 

C’est du pur roman noir, moderne, contemporain, efficace, de supers personnages et une bonne intrigue.

Michel Dufranne, RTBF - LIVRÉS à DOMICILE

 

Le Diable en Personne est un régal du genre "noir".

Karen Lajon, LE JOURNAL DU DIMANCHE

 

Un polar haletant, qui pointe aussi les dérives d'une société américaine dominée par les rapports de force et la violence.

Laurence Houot, FRANCE INFO

 

Un thriller violent et intense, où les démons se régalent des faiblesses humaines, jusqu'à l'épilogue où perce une lueur d'espoir. Ouf !

L'ALSACE

 

C'est une belle amitié qui fait tout le sel de ce roman, plein d'humanité mais nourri de la violence liée aux petits trafics et aux grandes magouilles.

OUEST FRANCE

 

C'est à une sombre mais captivante histoire de rédemption que nous convie Peter Farris avec cette traque à mort tragique sur fond de corruption massive.

Jean-Paul Guéry, LE COURRIER DE L'OUEST

 

Formidable roman noir que vous allez dévorer, avec des bons et des méchants comme savent l'écrire à la perfection les auteurs américains...

VIVRE À PARIS

 

Très vite on se retrouve envoûté par ce "Diable", sauvage mais jouissif.

Olivier Bureau, LE PARISIEN

 

Peter Farris livre le passionnant portrait d'une Amérique désincarnée, corrompue et violente, dans laquelle tout est à vendre.

MONACO HEBDO

 

Une plume puissante est née.

Anne Lessard, LE TÉLÉGRAMME

 

Noir et sec, à l'image de Léonard, Le Diable en personne est un récit âpre aux relents violents. Les lieux sont bien rendus grâce à la plume de Peter Farris qui réussit à plonger les lecteurs sur les terres si particulières de Leonard, personnage extrêmement bien construit, qui donne tout le sel au roman.

Christophe Dupuis, SANG FROID

 

C'est à une sombre mais captivante histoire de rédemption que nous convie Peter Farris avec cette traque à mort tragique sur fond de corruption massive.

LA TÊTE EN NOIR

 

Dernier appel pour les vivants et Le Diable en personne ne sont pas seulement efficaces, ce sont des récits d'une force terrible, extrêmement documentés. [...] Il y a du sang (beaucoup), de l'humour (noir, ça va sans dire), des larmes (les nôtres).

Marianne Peyronnet, NEW NOISE

 

Un nouveau talent.

RANSON NOTES

 

Un roman qui fera partie du «top ten» de tous ceux qui s’y plongeront.

BOOK REPORTER

 

Voir tout

LES LIBRAIRES EN PARLENT

Le Diable en personne est un roman totalement survolté. Un roman polyphonique haletant, par un maître du roman noir.

Le Livre et la Tortue - Issy-les-Moulineaux

 

Une amitié touchante dans un roman noir déjanté.

Fnac Bercy - Paris

 

Un bon polar qu’on prend grand plaisir à lire : une intrigue plutôt classique, un brin de violence mais surtout un personnage, Leonard Moye.

Librairie des Marais - Villefranche-sur-Saône

 

Un roman habilement mené où alternent, selon les pages, le roman noir, le roman de nature writing et le thriller psychologique. Une belle réussite !

Vivement dimanche - Lyon

 

Thriller addictif, Le Diable en personne est aussi une plongée dans la touffeur de la Géorgie du Sud, où les bootleggers croisent le fer avec les politicards verreux. Préparez vous à chasser les mouches avec des personnages au caractère bien trempé !

Decitre - Ecully

 

Direct, frontal et rugueux, mais avec du style (comme quoi, il est tout à fait possible de s’en prendre plein la tronche en y mettant un minimum de formes).

La Soupe de l'Espace - Hyères

 

Un sublime roman noir américain sur la corruption, l'amitié, la deuxième chance et la rédemption, qui va ravir les amateurs du genre.

Fnac - Rosny-sous-Bois

 

Une trouvaille ! Un roman noir efficace alternant les moments saissants, émouvants et insolites, où les méchants sont particulièrement méchants mais attention aux gentils...

Tome 7 - Paris

 

Peter Farris connait bien la formule pour s'amuser avec nos nerfs et écrire l'action sans compromis au pays des fêlés.

Fnac - La Défense

 

Un polar chez les ploucs ! Des personnages attachants et délicieusement cinglés, un trafic de prostituées, un vieux traficant de whisky... Bref, un polar comme on les aime !

La Fleur qui pousse à l'intérieur - Dijon

 

Préambule - Cassis

 

Derrière l'apparente banalité de l'intrigue, la complexité des personnages et la narration, qui alterne action et instants de grâce, font de ce récit âpre une petite pépite de cette rentrée littéraire.

Le Passeur - Bordeaux

 

L'histoire d'une amitié étrange au sein d'une Amérique bouillonnante. Les éditions Gallmeister nous offre encore une fois un roman d'une force magnétique, porté par un duo hanté par des secrets et des silences.

Librairie de Paris - Paris

 

C'est vraiment vraiment bon, avec une bonne dose d'action, d'humour et d'émotions fortes.

Montbarbon - Bourg-en-Bresse

 

J'ai aimé le style de Farris, sans fioritures, ça explose des crânes à la chevrotine quand on ne s'y attend pas, certains scènes des films de Tarantino me sont venues à l'esprit, dans cette Amérique profonde où faute de présence de la loi à proximité on se la crée quand sa sécurité est mise en doute, faute de mieux.

Actes Sud - Arles

 

Glaçant, haletant et surtout puissant : une coup de maître, digne des plus grands.

Folies d'Encre - Gagny

 

Voir tout

L'auteur

photo auteur Biographie

DU MÊME AUTEUR

  • Dernier appel pour les vivants