L'Enfer de Church Street

Jake Hinkson

Traduit par Sophie Aslanides

ROMAN

NEO NOIRE

ISBN 978-2-35178-087-9

Parution le 06/03/2015

240 pages

15,00 euros

LIRE UN EXTRAIT

Geoffrey Webb est en train de se faire braquer sur un parking. Et cette situation lui convient bien, il en redemanderait même. À son agresseur, il propose un marché : empocher les trois mille dollars qui se trouvent dans son portefeuille, le dépouiller de tout s’il le faut, en échange de cinq heures de voiture jusqu’à Little Rock, en Arkansas. Webb a besoin de se confesser. Ce braquage et ce pistolet pointé sur lui, il les mérite. Et il est prêt à expliquer pourquoi.

À PROPOS DU LIVRE

L’Enfer de Church Street est un hommage non déguisé à Jim Thompson dont il partage la vision du monde et l’humour noir. Ce roman est lauréat du Prix Mystère de la Critique (Meilleur roman étranger) et fait partie des 10 meilleurs polars sélectionnés par le magazine Lire en 2015.

En savoir plus sur le neo noir.

DANS LA PRESSE

Magnifique !

Christophe Ono-dit-Biot, FRANCE CULTURE

 

Un livre totalement immoral, d'une drôlerie, d'un humour, d'une ironie extraordinaires.

Christine Ferniot, POP FICTION, FRANCE INTER

 

C'est génial !

Nicolas Carreau, EUROPE 1

 

Un délice noir et sardonique à écluser cul sec et sans pause superflue.

Bernard Poirette, RTL, C'EST À LIRE

 

Un roman noir délirant et un hommage officiel à Jim Thompson. Cette plongée sauvage dans une Amérique de magnifiques abrutis et de salauds majuscules est portée par des dialogues savoureux et un humour dilettante. 

Christine Ferniot, LIRE

 

Tordu, pervers et démoniaque comme un texte de Jim Thompson, L'Enfer de Church Street possède l'âcre parfum des classiques du roman noir, et inaugure en farfare – ou plutôt en gospel frelaté – une nouvelle collection neo noir dont on n'a pas fini de parler.

Philippe Blanchet, LE FIGARO MAGAZINE

 

Une sacrée découverte.

François Forestier, L'OBS

 

Une sacrée plume du polar américain.

Jérôme Dejean, TRANSFUGE

 

Remarquablement tordu, parfaitement mené, L'Enfer de Church Street inaugure une nouvelle collection de romans noirs chez le très bon éditeur de littérature américaine Gallmeister. Ça promet.

Clémentine Goldszal, GLAMOUR

 

Comédie grinçante et satire de l’Amérique bigote, L’Enfer de Church Street peint le portrait hilarant d’une communauté conservatrice. L’air de rien, il dégomme les excès d’un pays naïvement arc-bouté sur des valeurs religieuses et familiales.

Michaël Mélinard, L'HUMANITÉ DIMANCHE

 

Cru et parsemé d'humour noir d'une efficacité implacable.

Didier Rougeyron, QUARTIERS LIVRES - LYON 1ÈRE

 

Très beau et très original.

Michel Abescat, LE CERCLE POLAR - TÉLÉRAMA

 

Un défouloir sanglant et surtout très drôle.

EXIT

 

Grandiose.

Philippe Blanchet, ROLLING STONE

 

Un livre qui se dévore, mais qui ne s'oublie pas de sitôt.

Maxime Lachaud, L'OBSKURE MAG

 

Un roman sec comme un triple whisky à 4 heures du mat' qui vous scotche pour de bon.

Éric Blaise, LA VOIX DU NORD

 

Un chef-d'œuvre se passe de commentaires.

Lionel Germain, SUD OUEST

 

L'Enfer de Church Street est un hommage non déguisé à Jim Thompson dont il partage la vision du monde et l'humour noir.

REVUE 813

 

Tout va partir en vrille, sans temps mort, mais avec un nombre croissant de victimes. Et comme dans tout bon roman noir qui se respecte, il n’existe aucun véritable gentil pour sortir indemne de cet enfer. Palpitant.

Thierry Boillot, L'ALSACE

 

Entre Raymond Chandler et Jim Thompson, dont il épouse la vision du monde et l’humour savoureux, ce polar à l’atmosphère singulière et au rythme échevelé déploie une violence sauvage, mais distille aussi une réflexion sur la culpabilité. 

Patrick Beaumont, LA GAZETTE NORD PAS DE CALAIS

 

Monter à bord du bref roman de Jake Hinkson, c'est partir à tombeau ouvert droit en enfer – celui qui, c'est bien connu, n'est fait que pour les autres…

Michel Loetscher, LES AFFICHES - MONITEUR

 

Avec L'Enfer de Church Street, Gallmeister donne le tempo d'une collection qui devrait nous apporter de la "bonne noirceur" et de l'atypique américain.

Olivier Verstraete, RADIO CITÉ VAUBAN

 

L'union impossible de Sinclair Lewis, de Jim Thompson, et de Charles Willeford… Un roman sauvagement psychotique et pourtant bizarrement rempli de compassion.

LOS ANGELES REVIEW OF BOOKS

 

Voir tout

LES LIBRAIRES EN PARLENT

Ici, on explore les bas-fonds de l’âme humaine, les compromissions avec Dieu (mais que vient faire Dieu d’ailleurs dans tout ça ?), on tue plus par lâcheté que par nécessité et la rédemption (voir avec Dieu si c’est possible !) n’a pas cours. Un roman diablement inspiré !

Librairie Saint-Christophe - Lesneven

 

Impossible à lâcher. Candide et Dom Juan ont eu un fils, il est devenu pasteur à Little Rock, Arkansas, et s'est mis sur la route de rednecks très dangereux.

Hall du livre - Nancy

 

Bonne pioche… pour une nuit blanche.

Tonnet - Pau

 

Un portrait édifiant de l’Amérique profonde et des postures sociales. Un gigantissime roman noir !

Les Mots et les Choses - Boulogne-Billancourt

 

Personnages bien sournois et intrigue du même tonneau, on se régale avec ce roman noir pur jus, parfaitement maîtrisé, qui fait de son jeune auteur la relève inespérée d'un Jim Thompson. On craque pour ce titre de la nouvelle collection Neonoir : indéniablement une excellente découverte !

Le Comptoir des mots - Paris

 

Un polar hilarant, totalement incorrect où la religion en prend plein pour son grade et où les protagonistes sont tous plus déjantés les uns que les autres. Un vrai régal.

 

Lettres vives - Tarascon

 

On peut dire merci à Humphrey Bogart, Jim Thompson et Flannery O'Connor, et lire l'excellente perle noire L'enfer de Church Street, en attendant de nouvelles traductions.

Calligrammes - La Rochelle

 

Un petit bijou noir et cinglant comme on les aime, qui illumine cette excellente nouvelle collection des éditions Gallmeister, à lire de toute urgence !

Millepages - Vincennes

 

Un roman génial, efficace, qui va à 100 à l'heure. Une fuite en avant irrésistible sur 250 pages.
Franchement épatant !

Le Merle Moqueur - Paris

 

D'une tonalité profondément astucieuse et habile, l'écriture irrévérencieuse de Jake Hinkson s'enfonce comme une lame chaude et froide dans nos corps jusqu'ici encore trop tendres. Gallmeister exhibe cinquante autres nuances de noir. Nous savons déjà quelles couleurs porter pour le printemps à venir.

M'Lire - Laval

 

De l'humour NOIR pour une nuit blanche garantie !

Delamain - Paris

 

Assis à la place du mort (le roman se déroule en quasi-totalité dans une bagnole), le lecteur peine à décrocher du bouquin et on en arriverait presque à plaindre ce pauvre braqueur !! Une vraie découverte !

Les Trois Souhaits - Morteau

 

Voir tout

L'auteur

photo auteur Biographie

DU MÊME AUTEUR

  • L'Enfer de Church Street
  • L'Homme posthume