Kurt Vonnegut

Kurt Vonnegut est né à Indianapolis en 1922. Figure iconoclaste et révoltée de la littérature américaine, traumatisé par le bombardement de Dresde pendant la Seconde Guerre mondiale, ce pacifiste né le jour de l’armistice reste le moraliste le plus percutant de son temps. Essayiste, dessinateur, éditorialiste, il est d'abord connu pour son travail de romancier et reste l’un des auteurs les plus lus aux États-Unis.

Il a commencé à écrire pour le Cornell Daily Sun alors qu'il était étudiant. Il a continué à travailler comme journaliste alors qu'il poursuivait des études d'anthropologie à l'université de Chicago, à son retour de la Seconde Guerre mondiale. Après avoir accepté un poste dans les relations publiques au sein de General Electric, il publie des textes dans Colliers et The Saturday Evening Post. Encouragé par ce succès, il décide de se consacrer à l'écriture, s'installe à Provinceton dans le Massachusetts, publiant des nouvelles dans des revues de science-fiction comme Galaxy, Fantasy et Science Fiction Magazine, tout en continuant à contribuer à Colliers, The Saturday Evening Post ou Cosmopolitan.

Les premiers romans de Vonnegut – Le Pianiste déchaîné (1952), Les Sirènes de Titan (1959), et Nuit Noire (1962) – ont été publiés directement en poche, dans des éditions très accrocheuses et dans l'indifférence critique (il s'en moquera plus tard en inventant un personnage récurrent dans son œuvre, l'écrivain de science-fiction Kilgore Trout).

La reconnaissance critique vient avec la publication de ses deux romans suivants, Le Berceau du chat (1963) et Dieu vous bénisse, Monsieur Rosewater (1965), tous deux publiés en grand format. En 1966-1967, tous ses romans furent réimprimés en poche, et Vonnegut commença à gagner un lectorat fidèle, devenant un auteur culte sur les campus universitaires. Mais c'est avec la publication d'Abattoir 5 (1969) que sa carrière changea : le livre est un succès critique autant que public et est finaliste du prestigieux National Book Award. Il va également attirer l'attention sur ses précédents romans, les lecteurs découvrant ses premières œuvres qui furent toutes de véritables succès.

Après avoir publié la pièce de théâtre Happy Birthday, Wanda June (1971), Vonnegut a déclaré qu'il arrêtait le genre romanesque. Il reviendra pourtant à ce genre en publiant Le Petit Déjeuner des champions en 1973 (plus de 850 000 exemplaires vendus).

Il continuera ensuite son œuvre romanesque avec Le Cri de l'engoulevent dans Manhattan (1976), Gibier de potence (1979), Rudy Waltz (1982), Galápagos (1985), Barbe Bleue (1987), Abracadabra (1990) et enfin Timequake (1997 – non traduit). Son œuvre est un mélange baroque de science-fiction, de fantastique et de satire ironique et pessimiste, principalement inspirée par les thèmes de la guerre, du désastre écologique et de la dictature de la science.

En 2005, il publie un recueil d'essais, Un homme sans patrie, qui sera le dernier livre paru de son vivant. Il est décédé à New York le 10 avril 2007, à l'âge de quatre-vingt-quatre ans.

À son œuvre romanesque s'ajoutent douze recueils de nouvelles et essais, six pièces de théâtre. Ses livres se sont vendus à plus de dix millions d'exemplaires aux États-Unis, il est traduit dans plus de vingt langues.