Glendon Swarthout

Glendon Swarthout est né à Pinckey dans le Michigan en 1918. Sa première activité professionnelle fut un job d'été dans un resort du lac Michigan où il jouait de l'accordéon dans un orchestre pour dix dollars la semaine. Diplômé de l'université du Michigan à Ann Arbor, Glendon Swarthout commença par écrire des publicités pour Cadillac. Après une année de cette activité, il se lance dans le journalisme puis dans la rédaction de ses premiers romans. Il publiera son premier roman Willow run en 1943. Pendant la Seconde Guerre mondiale, il est envoyé en Europe et participera à un seul combat dans le Sud de la France avant d'être renvoyé aux États-Unis. À son retour, il enseigne à l'université du Michigan et écrit de nouveaux romans. C'est après la première adaptation cinématographique en 1958 de l'une de ses œuvres, Ceux de Cordura, qu'il peut se consacrer pleinement à l'écriture. Swarthout devint un auteur prolifique et s'illustre dans quasiment tous les genres littéraires de fiction à l'exception de la science-fiction. Il laissera derrière lui une œuvre prolifique et inclassable. Il était néanmoins surtout reconnu comme l’un des grands spécialistes de l’Ouest américain et du western. Il écrivit seize romans dont plusieurs devinrent des best-sellers. Neuf d’entre eux ont été portés à l’écran, dont Le Tireur, qui fut le dernier film de John Wayne et The Homesman, second film de Tommy Lee Jones. Deux fois nommé pour le prix Pulitzer, lauréat de nombreux prix littéraires, Glendon Swarthout décédera le 23 septembre 1992 en Arizona.